La consommation du poulet a augmenté de 113 %, de 1973 à 2014. Dépourvue de sa peau, cette volaille très populaire, est moins riche en matières grasses que certaines coupes de viande rouge. Sa chair blanche est aussi moins grasse que sa chair brune, mais toutes deux fournissent plus d’une douzaine de vitamines et minéraux essentiels.

 

A fond la vitamine B

 

Le poulet apporte différentes sortes de vitamines, toutes essentielles au bon fonctionnement de votre organisme :

·         Le poulet est une source importante de vitamine B3. Celle-ci permet, entre autres, de conserver une peau saine.

·         Il apporte également à votre organisme de la vitamine B6, ou pyridoxine, qui entre dans le processus de régulation et de construction des tissus, à partir des protéines.

·         Enfin, une autre sorte de vitamine apportée par le poulet est la vitamine B5, aussi appelée acide pantothénique. Celle-ci est notamment utile pour le développement de la peau, des cheveux et du système immunitaire. Elle permet également de lutter contre le stress et elle intervient dans la transformation des sucres et des graisses dans les cellules de l’organisme.

·         Le poulet fournit d'autre part à votre corps des oligo-éléments : du fer, du zinc et du phosphore, ces derniers contribuant au renforcement des os et des dents.

·         Une portion de 100 g de poulet apporte 4 g de lipides. Ces lipides sont constitués de bonnes graisses puisque la grande majorité d’entre eux sont des acides gras insaturés, c'est-à-dire qu’ils ne renferment pas de cholestérol. En quantité raisonnable, ces acides gras insaturés sont donc bénéfiques pour la santé puisqu’ils apportent de l’énergie à votre organisme.

·         Le poulet de Bresse possède une faible teneur en graisse. Sa partie la moins grasse est le blanc, tandis que les cuisses de poulet contiennent une petite quantité de graisses. Le poulet apporte environ 124 calories pour une portion de 100 g, sans la peau. Cette quantité de calories augmente lorsque l’on consomme le poulet avec sa peau et peut ainsi aller jusqu’à 170 calories pour 100 g. Il est donc préférable de ne pas consommer la peau du poulet. Ce dernier ne contient par ailleurs que 85 mg de cholestérol pour 100 g, ce qui le rend plus sain que la plupart des morceaux de viande.

Le poulet de Bresse est avant tout une excellente source de protéines. Les protéines sont essentielles pour la santé, car elles sont transformées en anticorps par l’organisme. Les protéines apportées par le poulet sont d’autant plus bénéfiques qu’elles sont riches en acides aminés, qui sont indispensables pour la croissance et la réparation des cellules de notre corps.