La volaille de Bresse met gastronomiques et d'exception fut découvert, selon certains historiens, par Henri IV qui aurait été héberger en Bresse suite à la casse d'un essieu de son carrosse. Il fit captif est épris de cette coquerie culinaire et jura que toujours son peuple « puisse mettre la poule au pot ».

Plus récemment c'est en 1825 que Brillat à Savarin, grand-duc de la gastronomie, avec son ouvrage « La physiologie du goût » lui donna ce nom de « reine des volaille » et « volailles des rois ».

 Avidité par bon nombre d'inquisiteurs, l'Assemblée nationale vota l'attribution de l’AOC (appellation d’origine contrôlée) en 1957 puis fut distinguer par la suite avec une AOP (appellation d’origine protégé), seule et unique volaille au monde à en bénéficier. La volaille de Bresse est classée selon quelques gastronomes comme la quatrième merveille gastronomique du monde après le foie gras le homard et la truffe.